Crowdfunding, Tournage

« Every f***g dime is on screen !  » : les coulisses de la vidéo de crowdfunding 1/2

Bonjour, je suis Jean-Bill Tonbo, créateur et producteur de la série « Atomic Panda vs Killer Coccinelles ».

Comment présenter la série de manière drôle tout en respectant l’univers et le ton décalé qui lui sont propres ?

La réponse nous fût plus qu’évidente, à la limite du bon sens : prendre un dandy au tempérament Belfordien, le mettre sur un parcours de golf, le saper à la Bill Murray et lui faire vivre des situations absurdes.

Bill et Jean-Bill

Il ne nous restait plus qu’à lui donner vie.

La réalisation fût donc confiée à un des créateurs de la série, avec les techniciens de la joyeuse équipe de chez Red Screen et Sylvain Urban dans le rôle de Jean-Bill™.

Le tournage eut lieu sur 2 jours, en Lorraine (le Hollywood français, rappelons-le!), au mois de mars.

J1 : Tournage de la séquence d’intérieur de studio à la Halle Body (Maxéville)

Heure de pointage : 8h. Le producteur est arrivé à 8h02, pour son premier jour, on a préféré ne pas lui en tenir rigueur.

Après déchargement des véhicules, l’équipe s’est affairée à monter le fond vert et le plateau, le tout sous la chaleur accablante de quelques chauffages suspendus qui nous ont permis de passer de 5 à 6 degrés. Après un massage cardiaque pour réanimer notre ingénieur du son – dont le bruit inattendu d’une perceuse sur le lieu de tournage lui avait fait avoir une attaque – nous avons pu boire un petit café avant de démarrer le tournage.

Au moment du tournage, le costume officiel du Panda (dont l’animatronic rend la chose assez complexe) était toujours en cours de réalisation. Du coup, comme c’est toujours le cas dans toutes ces situations-là, on a fait appel aux amis, aux connaissances et à la mafia russe pour se dégoter un fucking costume de Panda. Et ça a marché ! C’est donc un dénommé Alex, fabriquant officiel de la plus célèbre tenue de camouflage asiatique*, qui nous a interprété le rôle du Panda. Atomic Panda-Alex et Arthur cris

A droite, le co-scénariste de la série et non-moins réalisateur de la vidéo de crowdfunding, donnant une leçon-type d’attaque sexuelle chez le Panda (ici la position du « Bambou de Se-Tchouan »).

 


* heureusement pour nous il était meilleur en bricolage qu’en imitation de cri de Panda atomisé. La preuve :

Rien de plus à ajouter.


J2 : Tournage de la séquence extérieure au Golf de Marly

Heure de pointage : 7h30

Heureusement pour nous, il ne faisait plus 5 degrés, mais 0. Température estivale en Lorraine.

Après une arrestation de notre réalisateur pour n’avoir pas vu un banal feu rouge, et une petite goutte de sueur de notre part sachant qu’il transportait, dans son coffre, un fusil à pompe, nous avons pu investir le golf de Marly.

Réaliser un plan séquence n’est pas chose aisée, surtout avec un Jean-Bill, un majordome, un ninja, une loligoth, un plateau en pente, un tournage en marche arrière pour le cadreur, des corbacs, des nuages, … Comme prévu, nous avons passé la matinée entière à faire des répétitions afin d’être OP pour l’après-midi. Ce qui fût évidemment  le cas.

Notre majordome en pleine concentration avant son entrée :

JB et Ninja

Après le Panda, Alex a fait le Ninja. Oui on aime jouer sur les stéréotypes. Au final, c’est un peu notre Kung-Fu Panda…

 

 

Et là vous vous dites : « mais où a bien pu passer cette putain de Loligoth ? ». Patience les amis, on vous réserve d’autres surprises ! Donc pour vous tenir informés de nos news, n’hésitez pas à nous suivre également sur Facebook.

Et, avant de partir, on peut se remater une nouvelle fois la vidéo du crowdfunding :

Allez, bisou bien les amis

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *